Coordonnées

  • Animed, clinique vétérinaire
    79 AVENUE D'EMBRUN
    05000 GAP
  • Tél : 04 92 52 63 27

Actualités

  • En rentrant d'Australie, elle découvre un python dans sa valise

    L’animal avait parcouru une distance de plus de 15 000 kilomètres caché dans les bagages d’une Écossaise. Elle a d’abord pensé qu’il s’agissait d’une blague, mais le python était bien vivant.
  • Salon international de l'agriculture

    Chaque année, il se réinvente et vous permet d’aller à la rencontre des exposants, de découvrir près de 4000 animaux présents sur le salon. Le Salon international de l'agriculture s'installera du 23 février au 3 mars, au Parc des expositions de la porte de Versailles à Paris (15e arrondissement). Il sera ouvert au public tous les jours de 9h à 19h.
  • Un alpaga fait irruption chez un opticien

    Le 18 janvier dernier, l'animal s'était échappé de son enclos avant d'entrer chez un opticien situé à Hennebont dans le Morbihan. Il était resté une trentaine de minutes dans le magasin, observant les montures.
  • Le froid est là, c’est le moment de les aider.

    Jusqu’à 50?% des oiseaux peuvent mourir durant l’hiver, à cause du froid et/ou du manque de nourriture.
    Pour aider les oiseaux à passer cette période difficile, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) d’Ille-et-Vilaine vous donne quelques conseils.
Toutes les actualités

Petites annonces

Vidéos

Comment couper les griffes d'un lapin ou d'un ron
Toutes les vidéos

1.5 million de manchots Adélie découverts dans l’Antarctique

Grâce à des images satellites, des scientifiques ont découvert 1.5 million de manchots Adélie en Antarctique.

C’est sur l’archipel des « Dangers Islands », un lieu peu accessible, que les scientifiques ont eu la surprise d’apercevoir une « supercolonie » de manchots. « Quand nous avons mis la main sur des images satellites commerciales haute résolution, nous avons su que c'était une découverte majeure » explique la chercheuse Heather Lynch.

C'est en décembre 2015, que les scientifiques se sont rendus sur place pour confirmer cette découverte. Par la suite, ils y recensent « à l'aide de drones, de photographies et de comptage manuel des nids et des oiseaux hauts de 70 centimètres » 751.527 couples de manchots, soit « plus que dans tout le reste de la péninsule antarctique ».

« Le changement climatique, la pêche et les perturbations directes par l'homme » entraîneraient un déclin de l’espèce. Pour la protéger, Heather Lynch, espère que la pêche au krill, repas des manchots, sera encadrée : « Maintenant que nous savons que ce petit groupe d'îles est si important, on pourrait envisager de plus le protéger de la pêche ».